Assurance temporaire : Que faire en cas d’accident ?

En matière d’assurance auto provisoire, la régularité et la formalité sont toujours de mise. À plus forte raison, dès lors qu’une demande de dédommagement est enclenchée,l’assuré temporaire devra pouvoir présenter tous les justificatifs afférents à son sinistre. Quelques indications de Kronk sur les principales mesures à prendre.

Assurance temporaire et constat amiable d’accident.

Il s’agit du premier document à avoir en permanence lorsqu’on conduit une voiture. Le formulaire de constat amiableest la manière la plus pratique de prouver à l’assureur auto temporaire qu’on a bien droit à une indemnisation. Quoi qu’il en soit, il est primordial d’y mentionner les moindres détails des événements. Il faut aussi éviter de décrire ou indiquer des informations non conformes à la réalité, au risque de se voir débouter de sa demande !

Aviser son fournisseur en assurance auto temporaire.

La déclaration de votre sinistre couvert par l’assurance auto temporaire doit se faire dans un délai de 2 à 5 jours, selon qu’il s’agit d’un accident ou d’un vol. Si vous n’avez pas pu établir un constat amiable, vous devrez avoir quelques infos en votre possession : les paramètres temporels de l’incident, l’identité complète et les données du permis de l’autre conducteur ou du tiers, les coordonnées et l’identité d’éventuels témoins.

Vous devez aussi pouvoir décrire les causes et les circonstances de l’incident. Indiquez, le cas échéant, si les agents de la route ont pu dresser un PV. Si l’autre conducteur a fait un délit de fuite, indiquez à l’assureur auto temporaire que vous avez porté plainte.

Défaut de déclaration en assurance temporaire.                                                     

L’absence de déclaration de sinistre vaut acceptation par l’assuré de supporter tous les fraisde réparation de l’accident. Et en cas de fausses déclarations, le concerné se verra refuser toute réalisation de ses garanties auto.