Assurance temporaire pour passer le contrôle technique

Autant que rouler sans permis ou conduire une voiture sans assurance auto, brûler une étape de contrôle technique peut exposer les conducteurs à de lourdes sanctions. Cette procédure concerne les véhicules d’un certain âge (véhicules particuliers et utilitaires de 4 ans révolus…). Le certificat y découlant est valable pour 2 ans.

Contrôle technique en matière d’assurance voiture temporaire

Après 4 ans de mise en circulation du nouveau véhicule, celui-ci doit être passé au crible pour détecter les moindres dégradations. Ensuite, cette période est écourtée de 2 ans au fur et à mesure, à partir de la date du dernier contrôle. Le conducteur dispose respectivement 6 et 2 mois après les dates d’anniversaire (mise en circulation ou dernier contrôle) pour effectuer cette opération.

La mise en œuvre d’un contrôle technique est parfois exigée avant même la souscription d’une assurance auto provisoire. Les assureurs sont en effet exigeant en ce qui concerne la qualité sécuritaire du véhicule à assurer temporairement.

Les différents points de contrôle auto & assurance temporaire

Même s’il s’agit d’un contrôle scrupuleux et en détails,la voiture ne sera pas démontéependant le passage au garage. L’analyse se fait sur 125 points de contrôle, lesquels sont regroupés en plusieurs catégories de  systèmes que le conducteur devra surveiller le long de la vie du véhicule :

  • le système de freinage
  • les organes de direction de la voiture (volant, le procédé d’assistance de direction…)
  • les feux et les éclairages auto (anti-brouillard, signalisation, catadioptre…)
  • la suspension et tout le mécanisme (essieux, roues, barre de torsion…)
  • la carrosserie du véhicule
  • les organes mécaniques (moteur, alimentation en carburant, système d’injection…)
  • le niveau de pollution, sonorité